Monobrosse Guide d’achat comparatif des meilleures

Entretenir une maison pour en faire un havre de bien-être n’est pas facile. On a besoin de plusieurs outils pour y arriver. Parmi ces outils il y a la monobrosse. Elle permet de faire beaucoup de choses différentes dans une maison. Décapage, nettoyage, lustrage, etc., vous aurez l’embarras du choix. Pour trouver la meilleure monobrosse, vous devrez considérer des détails tels que la marque, le modèle et les fonctionnalités disponibles.

À cause des différents usages de cet outil, plusieurs fabricants conçoivent des modèles de monobrosse. Les prix varient donc, et les options de choix également. J’ai recensé dans ce guide d’achat les caractéristiques les plus importantes à prendre en compte pour trouver la meilleure monobrosse en fonction de vos besoins. Après mes tests des produits les plus performants du marché que j’ai évalué dans mon comparatif, voici donc les critères et la façon de choisir votre produit.

Guide d’achat : comment trouver la meilleure monobrosse

Avant de choisir n’importe quel outil et surtout un appareil électroménager, il faudra déterminer clairement les tâches auxquelles on le destine. La monobrosse ne déroge pas à cette règle. De plus, la monobrosse a bien trop de fonctions pour que cela soit négligé.

En effet, une monobrosse peut servir à faire du récurage, du lustrage, du polissage, du décapage, du nettoyage (moquette, sol dur, terrasse)… De plus, l’on peut se servir de la monobrosse pour faire du ponçage, du shampooing moquette, du surfaçage, du spray textile et la liste ne cesse de s’allonger. Selon les innovations des marques, différents types de monobrosses ne cessent de voir le jour.

Il vous faudra en plus définir quelle monobrosse choisir pour en fonction du sol. Vu la multitude de styles d’habitations qu’on peut avoir, la liste est très longue. Il y a donc plusieurs types de sols. On peut citer entre autres le liège, le marbre, le linoléum, la pierre, le béton, le parquet massif, le carrelage, la moquette de pierre, le parquet stratifié, le thermoplastique, la moquette, etc.

Compte tenu de la flopée de surfaces qu’on peut avoir, il est vital de se procurer la monobrosse la mieux adaptée. De plus, chacun de ces sols réagit différemment face à la salissure. Quel type de salissure ? On en distingue de toutes sortes, les salissures grasses ou sèches, les dépôts gras, les taches organiques ou d’origine bactérienne. Ou encore les diverses saletés qu’on peut retrouver accrochées au sol quand ces dernières sont mélangées.

monobrosse_comparatif_meilleure_test_avis_2

Je vous propose de découvrir les différents types de monobrosses et les critères à prendre en compte afin de dénicher le meilleur modèle pour le type de sol à nettoyer. Vous pouvez également consulter mon comparatif des produits les plus performants du moment que j’ai évalué séparément dans des tests/avis.

Les différents types de monobrosses

Choisir la monobrosse adaptée à votre type de sol nécessite d’avoir une idée des différents modèles qu’on peut trouver sur le marché. Vous savez à présent qu’il en existe une pléthore capable de réaliser divers types de nettoyage sur des sols variés. Quand on parle de nettoyage avec une monobrosse, le critère le plus important est la vitesse de rotation du moteur du modèle.

Plus celui-ci tourne vite, plus il sera efficace pour le nettoyage de votre sol et il couvrira une plus grande surface. Pour définir les différents types de monobrosses, il faut considérer la vitesse de rotation du moteur. Elle s’exprime en tours/minute. C’est donc en fonction de leur vitesse de rotation que je les ai classées.

La Monobrosse basse vitesse

C’est le premier palier quand on parle de monobrosse. C’est l’appareil de nettoyage de base dans cette catégorie. Il peut presque tout faire. Sa vitesse de rotation tourne en moyenne autour de 160 tours/min et peut monter jusqu’à 250 tours/min. Toutefois, quand sa fonction première est le décapage et/ou le récurage, il pèse alors assez lourd. On en trouve de 35 kg, mais cela peut aller jusqu’à 65 kg.

Le poids peut sembler être un handicap, mais en vérité, pour un travail de nettoyage efficace, mieux vaut préférer les modèles les plus lourds. En effet, les monobrosses qui sont lourdes exercent une pression plus importante lors du nettoyage, ce qui assure un bon résultat. Donc un conseil, recherchez ceux qui pèsent entre 45 kg et 55 kg environ, si vous recherchez la meilleure monobrosse.

Au moment de choisir votre monobrosse basse vitesse, optez pour les marques qui privilégient les monobrosses à engrenages. Quand la monobrosse est conçue avec un entraînement par courroie, la rupture n’est jamais trop loin et le risque est toujours trop élevé que l’appareil s’abîme à cause de la pression accumulée au fil du temps.

Les monobrosses basse vitesse peuvent être utilisées au mouillé comme on dit. Ce terme signifie que l’appareil possède un réservoir qui contient une solution avec laquelle on réalisera le nettoyage. Le réservoir qui contiendra cette solution se trouve le plus souvent sur le manche ou encore le timon de la monobrosse. Donc avec le système approprié, une certaine quantité de la solution est délivrée sur la surface se trouvant devant l’outil.

Il faut noter que c’est le sol qui détermine le type de nettoyage que vous pouvez effectuer. Il y a sur le marché des brosses en nylon (polypropylène) et des brosses disques. Ces dernières qu’on nomme encore porte-pads sont posées sur un plateau.

La Monobrosse haute vitesse

monobrosse_comparatif_meilleure_test_avis_3Contrairement aux monobrosses qui nettoient au mouillé, la monobrosse haute vitesse nettoie à sec. Sa spécialité, les surfaces dures comme les parquets vitrifiés, stratifiés, le plastique, les pierres, le marbre, etc. C’est l’outil le plus approprié pour ce type de travail.

Si la monobrosse haute vitesse ne marche pas au mouillé, elle fonctionne par contre avec un système de spray. Sa vitesse de rotation est généralement comprise entre 400 tours/min et 600 tours/min. Cette vitesse est très pratique pour la méthode de spray. Elle implique une pulvérisation puis un surfaçage. C’est assez rapide et ainsi, le plateau porte-disque peut être utilisé doublement.

Dans un premier temps on se sert d’une des faces qui après récupération des saletés, est retournée. Il en est de même pour la seconde face. L’avantage avec la méthode spray, c’est que quand elle est utilisée à la maison ou dans des immeubles, vous n’avez pas besoin d’attendre le soir pour le faire, vu que le séchage est immédiat, car il s’agit d’un nettoyage à sec.

La Monobrosse très haute vitesse

C’est la monobrosse la plus rapide vu qu’elle atteint les 1200 tours/min et peut aller à 3000 tours/min. Sa rotation très rapide est la raison qui lui permet de faire briller les sols adaptés comme ceux cités plus haut à savoir le marbre, le plastique, la pierre ou le linoléum. Le modèle de Kärcher que j’ai testé est justement dans cette catégorie.

monobrosse_karcher_test_avis_2

Si vous voulez plus de brillance, il existe sur le marché des produits lustrant que vous pouvez utiliser. Les plateaux de ces outils atteignent parfois de grandes surfaces de diamètre et avec la pression exercée au sol combinée à la vitesse de rotation, le lustrage est impeccable.

La Monobrosse bi-vitesse ou « duo speed »

Cette monobrosse est une fusion des deux premiers types à savoir la monobrosse basse vitesse et la monobrosse haute vitesse. Pour ce genre de monobrosse, la vitesse de rotation tourne autour de 190 tours/min. On peut la pousser jusqu’à 380 tours/min. La qualité première de cette monobrosse c’est de combiner 2 en 1. C’est un bon matériel recommandé pour les sociétés de nettoyage. En un tour de main, elles pourront intervenir efficacement et très rapidement sur différentes surfaces.

La Polisseuse

La polisseuse, c’est le nec plus ultra en matière de nettoyage. C’est une machine de nettoyage qui atteint une vitesse de rotation nettement supérieure à 1500 tours/min. On peut même avoir 2500 tours/min, mais elle n’est utilisée que pour le lustrage. Son utilisation est plus appropriée pour les grandes surfaces et sur les sols précités qui sont adaptés à cette technique. Certaines d’entre elles possèdent des câbles de 220 V ou un moteur thermique, à gaz ou encore des batteries.

Les critères de sélection d’une bonne monobrosse

Vous avez à présent une idée des différents types de monobrosses présents sur le marché. Mais avant de choisir le meilleur modèle en fonction des tâches de nettoyage que vous avez à réaliser, il vous faut connaître les critères de sélection les plus importants pour trouver celui qu’il vous faut.

L’ergonomie

L’ergonomie concerne ici, la forme et la souplesse d’utilisation du produit. Il doit avoir une forme facile à manipuler par l’utilisateur et sa poignée doit être confortable. Le manche ne doit avoir qu’un petit rayon de braquage. Cela permet des manœuvres plus faciles et de plus l’aspiration de la poussière doit être assez passive pour que cela ne dérange pas la redirection vers le sac filtrant. Il doit donc être facile à prendre en main et avoir un très bon équilibre. Puis nous avons la facilité avec laquelle on doit démonter les produits nettoyants. Vous pouvez consulter mon test avis sur certains des meilleurs modèles de Hoover sur ce plan.

monobrosse_comparatif_meilleure_test_avis_1

Si votre monobrosse vous prend trop de temps pour monter et démonter ses disques par exemple alors elle n’est pas si ergonomique que ça. Il vous faut aussi avoir une vue bien dégagée pour voir le travail que fait votre monobrosse. Cela vous aidera énormément pour vous diriger durant votre nettoyage.

Le poids et la portée de la monobrosse

Votre monobrosse doit être facile à manipuler et donc intervient son poids. Certes, le poids de ce type d’appareil agit énormément dans la fiabilité et l’efficacité de son rendu. Cependant, il faut garder à l’esprit que la monobrosse doit être capable d’être déplacée d’un endroit à un autre ou même d’un étage à un autre sans grand effort. Si le poids de votre monobrosse approche déjà les 9 kg ou les dépasse alors il vaut mieux y réfléchir à deux fois avant de le prendre.

Pour ce qui est de la portée de votre monobrosse, c’est un critère très important dans le choix d’une monobrosse. Je vous conseille d’opter pour un modèle dont la portée est la plus conséquente. Le rayon d’action de l’engin doit être assez large et doit pouvoir atteindre 3000 m² pour les modèles adaptés aux grandes surfaces.

La pression au sol

Voici un des critères les plus importants dont vous devez tenir compte pour choisir votre monobrosse. La pression au sol de votre monobrosse détermine fondamentalement la qualité de travail que l’appareil peut donner. Cette pression au sol apporte une stabilité dans le fonctionnement des brosses sur votre sol. Si cette pression n’est pas constante, alors le rendu ne sera pas uniforme. Si donc le rendu n’est pas uniforme, en fonction de ce que votre monobrosse est censée vous faire, vous n’aurez pas un travail impeccable partout. Ce qui serait regrettable.

Le diamètre

Le diamètre du plateau de la monobrosse détermine la surface que ce dernier peut atteindre aisément. On la nomme surface utile ou portante. Cette surface varie d’une monobrosse à une autre. Il faut faire donc assez attention lors de votre choix.

Mécanique ou électrique

Vous avez le choix de prendre entre une monobrosse mécanique ou une monobrosse électrique. La différence entre les deux se trouve au niveau de la puissance que délivre l’appareil. Mais aussi au niveau d’un avantage que l’un et l’autre possèdent du fait de sa nature.

Tout d’abord, la monobrosse électrique délivre bien plus de puissance que la monobrosse mécanique. Cette puissance augmente en plus en fonction de la marque et du modèle de l’appareil. La puissance d’une monobrosse peut atteindre aisément les 800 watts et donc une vitesse de rotation qui atteindrait les 1000 tours/min. Il en découle automatiquement une pression au sol constante d’où un travail bien et vite fait.

Cependant, si vous ne supportez pas les vibrations émanant de la monobrosse électrique en marche, autant choisir une monobrosse mécanique. Cette dernière offre un travail plus silencieux que son homologue électrique. Néanmoins vous dépenserez plus d’énergie lors de l’utilisation de la monobrosse mécanique ce qui représente un inconvénient non négligeable.

Choix des disques de nettoyage des monobrosses

Le choix des disques normalement incombe au fabricant à la livraison. Toutefois, il peut bien arriver que vous ayez à les changer alors mieux vaut que vous sachiez comment ça fonctionne. Les disques qui font le travail au niveau de votre monobrosse fonctionnent grâce à un code couleur. Si votre monobrosse peut accomplir plusieurs travaux alors mieux que vous connaissiez quel disque mettre pour quel travail.

monobrosse_comparatif_meilleure_test_avis_4

Le principe des couleurs veut que plus les disques les plus agressifs et les plus abrasifs soient de couleurs noire ou foncée. Dans le sens contraire, plus les couleurs sont claires, moins ils sont abrasifs et donc ces derniers représentent les disques les plus doux.

Il faut aussi noter que les couleurs des disques ont un lien avec la vitesse de rotation. Si vous prenez le mauvais disque qui ne correspond pas à la bonne vitesse de rotation, soyez prêts à constater des fêlures sur les surfaces des disques.

Comment utiliser une monobrosse ?

L’utilisation d’une monobrosse n’est pas si difficile. Si déjà vous avez la machine, la moitié du travail est fait. Après avoir déterminé le ou les endroits que vous comptez nettoyer, vous pouvez passer à l’action. Quoiqu’il faille déterminer quel type de travail vous comptez réaliser avec votre monobrosse.

Mais au vu de toutes les informations données plus haut, le mieux serait d’expliquer plus profondément comment il faut utiliser une monobrosse. Son utilisation dépend de bien de paramètres qu’il faut prendre en compte.

Utilisation de la monobrosse

Selon le choix de votre machine, sa marque et son modèle, vous devez faire attention. Pour les monobrosses électriques, il vous suffit de les brancher et le tour est joué. Toutefois, mieux vaut vérifier que vous avez le bon disque, pour la bonne machine et surtout pour le bon sol. Ensuite en fonction de ce que vous comptez faire comme travail vous pouvez commencer.

Cirer, lustrer, nettoyer, décaper, récurer, polir et bien d’autres encore ne se font pas à la légère. Vous devez prendre des renseignements pour être sûr que c’est bien le sol qui correspond. Si vous faites une erreur de jugement, non seulement, vous n’avez pas le résultat voulu, mais vous pouvez aussi endommager bien des choses.

En effet, en faisant une erreur de jugement, vous pouvez, abîmer le disque avec une mauvaise vitesse de rotation ou en l’utilisant pour le mauvais sol. Ou encore, vous pouvez abîmer le sol parce que vous aurez utilisé le mauvais disque pour un sol inapproprié. Pour finir, votre machine elle-même peut recevoir un coup et être endommagée.

L’utilisation d’une monobrosse est souvent conseillée aux professionnels, mais de plus en plus, les marques facilitent la tâche aux utilisateurs pour que même chez soi sans l’aide de qui que ce soit on puisse s’en sortir. Donc, au moment de choisir prenez un modèle facile d’utilisation. Vous pourrez sans grand effort faire ce qui vous plaira de votre sol.

Autres accessoires

Il est assez difficile de trouver une monobrosse qui s’adapte facilement à des accessoires provenant de diverses autres marques. La plupart du temps, les accessoires qui fonctionnent le mieux avec l’appareil choisi sont ceux qui proviennent de la marque même du fabricant. Ou alors ce sont des accessoires qui ne s’adaptent qu’au modèle même de la monobrosse et encore ce seront des accessoires de la marque. Cela réduit les possibilités quant à l’utilisation de l’appareil.

Bon à savoir

Plus haut au niveau des critères nous avons abordé le paramètre des couleurs des disques et expliqué son principe de fonctionnement. Maintenant nous allons donner de plus amples explications.

Il y a des couleurs standards qu’on pourra qualifier de couleurs courantes pour ce qui est de l’utilisation des disques. On a donc :

  • Disque noir : on utilise le disque noir pour les décapages et les rénovations. Il est le plus souvent utilisé au mouillé. C’est dans l’échelle le disque le plus agressif et il faut parallèlement l’utiliser qu’avec une machine qui ne possède qu’une vitesse de rotation égale ou inférieure à 250 tours/min. Avant l’utilisation, un petit conseil, vérifier qu’il ne pourra pas abîmer son support.
  • Disque marron : a sec ou mouillé, ce disque fonctionne très bien. Sa structure primaire le lui permet et il est approprié pour les décapages des sols en linoléum et en plastique. Il ne peut ne supporter qu’une vitesse de rotation inférieure ou égale à 250 tours/min. Si par hasard vous avez des travaux de remises en état, il sera aussi très indiqué.
  • Disque vert : il est conseillé pour ce disque que la vitesse de rotation soit inférieure à 250 tours/min. Toutefois, il doit être utilisé au mouillé pour laver, récurer, décrasser le sol.
  • Disque rouge : ce disque vous débarrasse des taches de caoutchouc vulcanisé qu’on peut voir sur le sol. Les traces de semelles de chaussures en sont un parfait exemple. Il fonctionne pour les nettoyages à sec en mode méthode spray. C’est l’un des disques les plus doux pouvant être utilisés sur tout type de sol. Après un passage de cire sur le sol quand vous l’utilisez, vous avez un résultat très brillant et éclatant. La vitesse de rotation de ce disque doit être inférieure ou égale à 600 tours/min.
  • Disque blanc : ce disque est surtout utilisé pour le polissage et le lustrage. Il donne après utilisation, un rendu impeccablement brillant, éclatant, et satinée et doit être utilisé sur une machine qui a une vitesse de rotation inférieure ou égale à 600 tours/min. Il fonctionne très bien au nettoyage à sec.
  • Pour finir, cette liste n’est pas exhaustive de la multitude des autres disques de nettoyage spécifiques qui existe. On a par exemple les disques pour cirer les parquets, les disques en laines d’acier pour la cristallisation du marbre, les disques bonnettes pour les textiles et les moquettes, les disques en mélamine, microfibres, etc.

Un point très important à souligner, votre disque se doit d’être d’une bonne qualité, car sa qualité est très importante pour une bonne utilisation et pour sa durabilité. Si votre disque est de qualité inférieure, attendez-vous à ce qu’il fonctionne mal et endommage même votre machine. Les qualités LMT ou 3 M sont de préférence à choisir. Privilégiez les disques de nettoyage de haute qualité de la marque LMT ou aussi 3M.
monobrosse_hoover_f38PQ_test_avis_2

Coût de la monobrosse

Quel est le coût d’une monobrosse ? Une monobrosse de prix élevé est-elle forcément celle qu’il faut acheter ? Je ne pense pas puisqu’il existe bel et bien des monobrosses moins chères qui font un travail assez remarquable.

Vous pouvez déjà obtenir des monobrosses à partir de 110 € qui répondront de façon pratique à la plupart de vos exigences. Il est vrai que les monobrosses les plus chères offriront plus de performances, plus de résistance et de puissance, et surtout plus de fonctionnalités. Néanmoins, avec une monobrosse moins chère vous pouvez nettoyer votre sol facilement et rapidement comme le F38PQ de Hoover que j’ai testé et qui a un excellent rapport qualité-prix-performance.

Conclusion du guide d’achat des monobrosses

Au regard de tout ce qui précède, on peut conclure que le choix d’une monobrosse n’est pas si aisé et pourtant quand la procédure est maîtrisée, on est sûr du choix de sa monobrosse. Quitte à choisir sa monobrosse, il faut définir le type de monobrosse qui vous conviendrait et cela encore en fonction de votre type de sol et du travail que vous comptez faire. Après cette évaluation, il vous faudra suivant des critères bien précis pour prendre une bonne monobrosse. Il est vrai que pour une monobrosse performante, il faut mettre la main à la poche, mais ce seul achat sera durable et satisfaisant.